HENOSOPHIA le monde spirituel

Et maintenant, homme de rien, fuis un moment tes occupations, cache-toi un peu de tes pensées tumultueuses. Rejette maintenant tes pesants soucis, et remets à plus tard tes tensions laborieuses. Vaque quelque peu à Dieu, et repose-toi quelque peu en Lui. Entre dans la cellule de ton âme, exclus tout hormis Dieu et ce qui t’aide à le chercher ; porte fermée, cherche-le

Archives de Tag: Badiou

DIEU des philosophes et des savants

 

Si le Dieu de la non-philosophie est celui du Mémorial de Pascal (puisque celui ci déclare lui même vouloir sortir de la philosophie):

 http://www.bibleetnombres.online.fr/memorial.htm

«L’an de grâce 1654,

Lundi 23 novembre, jour de Saint Clément, pape et martyr, et autres au Martyrologue,

Veille de saint Chrysogone, martyr, et autres,

Depuis environ dix heures et demie du soir jusqu’à environ minuit et demie.

 

FEU

 

Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob,

non des philosophes et des savants. »

 

Si la thèse défendue par Brunschvicg en 1928 lors de la querelle de l’athéisme est vraie, à savoir qu’il ne peut y avoir aucun accomodement (raisonnable ou pas Mort de rire) entre le Dieu d’Abraham et le Dieu des philosophes et des savants;

Si, comme le soutient encore Brunschvicg, l’apparition de la physique mathématique au 17 ème siècle (chez Descartes et Newton, mais sous condition du traité des Révolutions de Copernic en 1543, d’où le sous-titre de ce blog) correspond à un changement d’axe de la vie religieuse, et en somme à l’apparition dans l’histoire de la pensée de la Vérité, à savoir que Dieu, le dieu des philosophes et des savants, ne peut jamais apparaitre ni « agir » dans l’Histoire…

si l’on admet , comme celui qui écrit ces lignes, ces trois points…

alors il s’agit certainement de prendre au sérieux ce nouvel axe, appelé par nous aussi Mathesis universalis, qui est en somme l’accès à l’absolu, et d’en finir avec tout le reste (poème, roman, cinéma, art, politique, amour etc.. et aussi, disons le tout net, une bonne partie de ce qui se dit « philosophique », surtout après 1945)…. tout le reste qui n’est que littérature !

Ceci nous permet aussi, entre autres, d’en finir à l’ instant même, d’un claquement de doigts en quelque sorte, avec Badiou et sa philosophie « sous condition de la politique, de l’amour, du poème et du mathème »…. on préfèrera s’adresser directement aux topoi, aux catégories  et aux ensembles, sans passer par cet « intermédiaire » un peu gênant, pour tout dire Clin d'oeil

La philosophie n’est certes pas créatrice de vérités, nous sommes bien d’accord, mais c’est parce qu’elle est acheminement infini de l’âme vers la Vérité, sous condition de la seule mathesis (plutôt que mathème).

Et nul besoin ici, pour une fois, pour la seule fois, de fastidieuses « démonstrations » ! les démonstrations sont les yeux de l’âme, pour qu’elle s’oriente sur la route, mais elles ne peuvent créer la route…

il nous suffit , pour nous « justifier », d’admettre les trois présupposés énoncés plus haut…et que le feu du ciel nous carbonise à l’instant même si nous les rejetons, pauvres personnages qui n’aurons pas su ni pu porter notre désir essentiel du bas-ventre jusqu’au cerveau…Horreur !

Deux blogs à vocation « généraliste » sur le Dieu des philosophes et des savants sont maintenant disponibles:

  http://conversionspirituelle.over-blog.com

  http://sedenion.blogg.org

Publicités