HENOSOPHIA le monde spirituel

Et maintenant, homme de rien, fuis un moment tes occupations, cache-toi un peu de tes pensées tumultueuses. Rejette maintenant tes pesants soucis, et remets à plus tard tes tensions laborieuses. Vaque quelque peu à Dieu, et repose-toi quelque peu en Lui. Entre dans la cellule de ton âme, exclus tout hormis Dieu et ce qui t’aide à le chercher ; porte fermée, cherche-le

Archives de Tag: Malebranche

MALEBRANCHE et l’attention à DIEU

L’attention est l’unique méthode proposée par Malebranche pour parvenir à la Vérité.

L’attention est un mouvement de conversion:

«L’attention de l’esprit n’est que son retour et sa conversion vers Dieu»

L’attention est difficile en raison du déséquilibre créé en nous par le péché originel. Elle nécessite un détachement, c’est à dire un arrachement,  des impressions sensibles:

« Je sens que la lumière se répand dans mon esprit à proportion que je la désire, et que je fais pour cela un certain effort que j’appelle attention »

Le premier effet de l’attention est la concentration : l’idée de l’objet s’apporche pour ainsi dire de l’esprit, et devient plus claire, plus vive.

L’ennemi principal de l’attention est la distraction et la dispersion : mieux vaut étudier peu de livres , mais en se concentrant exclusivement sur l’étendue de ce que l’attention examine..

La dialectique de l’attention peut être résumée ainsi :

Conversion- intention d’amour-  abandon des fausses valeurs- adhésion aux vraies valeurs; effort – grâce- joie ; application- présence- possession.

L’attention est l’effort, le travail, le combat de l’esprit, aidé par la grâce, par lequel, se détachant de l’apparent et du vraisemblable, il se tourne résolument vers le solide et le vrai , pour le fixer, se l’approprier et en jouir.

Mais ces biens « spirituels » sont très différents des « biens » matériels ou sensibles (consistant en plaisirs, richesses, honneurs) : ils ne provoquent pas de satiété,  ils ne diminuent pas si on les partage, au contraire, et lorsqu’on les possède on n’a aucune crainte de les perdre un jour..

L’attention doit passer à un second stade : la méditation, qui commence au moment où l’esprit, par l’attention, est en possession de la vérité.

Par l’attention l’âme aborde le pays de la vérité (le monde spirituel); par la réflexion elle progresse; par la méditation elle pénètre dans les ultimes profondeurs.

L’attention est un premier contact avec la vérité, contact toujours précaire et fragile, qui s’intériorise en réflexion lorsqu’elle atteint le sujet pour se prolonger et s’achever en méditation sérieuse, appliquée et ordonnée, principe de conviction intellectuelle et d’ardeur spirituelle.

L’attention est définie par Malebranche comme cause occasionnelle de la lumière (de la connaissance); consultation personnelle du Maître intérieur (qui est le Verbe-CHRIST, la Sagesse de Dieu, la Raison universelle des esprits) et prière naturelle de l’esprit.

A l’occasion de l’attention, et en récompense de l’effort, Dieu donne sa lumière à l’esprit.

Notre connaissance pour Malebranche est vision en Dieu, et non vision de Dieu:

« Dieu est le monde intelligible, ou le lieu des esprits »

« C’est dans sa sagesse qu’ils trouvent toutes leurs idées »

http://malebranche.multiply.com/

Publicités